Le blog


 

Le ptit bonheur (9) - Copie

Je ne sais pas trop par ou commencer… Déjà, il faut dire que je n’aime pas trop la dénomination « blog ». J’ai l’impression que c’est un effet de mode, que tout le monde est « blogueur », « youtubeur », « globe-trotteur instagrameur » et certains un tantinet « narcissiqueurs » sur les bords. Il y a un certain côté de mise en avant superficielle qui me dérange sur les réseaux sociaux. On ne va pas se mentir, on a tous un petit côté comme ça, on a besoin de susciter une certaine part d’admiration chez l’autre, de sentir de la reconnaissance pour ce qu’on fait, qu’elle soit perceptible dans notre vie amoureuse, notre travail, nos amitiés, etc… C’est logique, l’homme est avant tout un être social qui a besoin de plaire et d’une certaine façon manipuler, séduire, voir jouer avec l’autre à des degrés différents pour se faire sa place. Il s’agit très certainement d’une dérive déguisée de la domination animale (oui, oui, nous sommes des animaux) et quoi de plus naturel?

Cependant, je pense qu’il y a certains aspects de la chose dont on pourrait bien se passer. Je vois internet comme un moyen intéressant de partager certaines choses qui me paraissent soit importantes, soit belles, marrantes, utiles, voir débiles!… mais je suis un petit peu contre les selfies à tout va, l’exposition de son corps, et cette auto-promotion qui s’est généralisée, visant à prouver quelque chose de bien trop futile… Je pense que l’on est pas toujours obligé de se placer au milieu des regards pour transmettre des choses, et si on le fait de cette façon uniquement c’est que le message qu’on souhaite partager n’est qu’une excuse pour se mettre en avant soi et je trouve cela pénible et inintéressant. Alors bien sûr, ce message, tel qu’il soit, passera par moi parce qu’il se fait au travers de mon vécu et il y aura sûrement des photos où j’apparaitrai,  mais si vous vous attendiez à voir un blog voyage avec une fille qui pose en maillot de bain sur des plages de sable blanc en buvant du lait de coco c’est un tout petit peu raté 🙂 Vous aurez plutôt droit à des histoires de tourista et douches à l’eau de pluie.

Ca vous va? Tant mieux!


OOIM5061

Je suis donc partie au Togo pendant six mois et depuis mon retour, le blues post-voyage est un peu difficile à encaisser. J’ai beaucoup de mal à me réhabituer à la France et à son atmosphère aseptisée, je ne me sens plus trop à ma place ici, je ressasse sans cesse certains souvenirs de là-bas et l’envie de parler de mon expérience me démange. Je pense que j’ai besoin d’extérioriser tout ça et même si j’en parle à mes proches de façon assez superficielle il y a tellement plus de choses à dire ! Je pense avoir beaucoup à raconter d’un point de vue voyage, humain, choc de cultures, et cette page, ou blog si vous voulez, est un peu la façon la plus simple de partager avec les personnes susceptibles d’être intéressées par mon voyage, qu’ils s’agissent d’amis, famille ou inconnus. J’aimerais également pouvoir aider certaines personnes à s’ouvrir un peu plus à l’Afrique, à abandonner certains préjugés qui me mettent hors de moi, et à les rendre sensibles à certaines causes, même si elles ne les concernent pas. La vie est belle mais malheureusement parfois cette beauté dépend de la ou on est né, et certains sont peut être « moins bien nés » que d’autres, et c’est injuste.

Premier grand voyage

Cette année, pour valider mon Master 2 il fallait que je fasse un stage de six mois, de préférence à l’étranger. Janvier 2017, je m’envole pour le Togo, petit pays d’Afrique de l’Ouest qui a su voler mon cœur (c’te poète…).

Pendant mon séjour j’ai tenu une sorte de journal/carnet de voyage que j’ai rempli tous les jours et qui me permet de me remémorer plein de moments et anecdotes en tout genre. J’y ai vécu sans hésitation les plus beaux mois de ma vie, il ont été très bien remplis, je suis passée par tous les état d’âme possibles et imaginables. J’y ai vécu des moments de peine, de peur, de fatigue et d’incertitudes, mais j’y ai surtout vécu des moments de joies immenses et de moments de partage qui m’ont marquée à vie.


cropped-xbor8230.jpg

Le p’tit bonheur

A la base, le nom « Le p’tit bonheur’ m’était venu lorsque j’avais commencé un projet pour aider des SDF sur Bordeaux pendant l’hiver. C’était plutôt bien parti et j’avais reçu pas mal de soutien sur les réseaux sociaux mais malheureusement je n’ai pas pu continuer à cause de mon départ en Afrique qui s’est confirmé quelques semaines plus tard. Je trouve que le « p’tit bonheur » résume assez bien ma façon de penser. Je n’aime pas les grandes choses, je trouve que les joies d’une vie se retrouvent dans les choses simples, les petits gestes, l’amour de l’autre et l’entre-aide.

Finalement, je trouve que ce nom colle aussi bien avec mon expérience africaine, et j’ai décidé de le garder car il reste assez général. Si il y a bien des personnes qui se contentent d’un « petit bonheur » ce sont celles que j’ai rencontrées pendant ces six mois.


Le format

Pour l’instant cette page est consacrée au Togo, mais je repars barouder au mois de mars pour une durée d’environ deux ans. J’ai pris mes billets pour la Nouvelle-Zélande mais j’ai l’intention de découvrir plein de nouveaux coins et pays. Peu importe l’endroit, cette page se fera sous forme de retours d’expériences, conseils etc… Je consacrerai une partie aux carnets de voyage, ou je raconterai de façon chronologique mon parcours, mes ressentis, anecdotes et découvertes à l’aide de mon petit journal. Puis, dans un second temps, je parlerai du côté culturel et pourquoi pas artistique du pays visité. Je souhaite également faire une partie réflexions ou j’aborderai certaines problématiques qui ont pu me marquer pendant mes séjours, avec des sujets peut-être plus délicats qui m’ont aussi permis de construire et développer le côté critique de mon mémoire de fin d’études.

Je pense que c’est à peu près tout, bonne lecture à vous et merci d’être là !

Capture d_écran (16)

 

 

Copie de Le ptit BON

Publicités